top of page
Rechercher

Pourquoi la sophrologie ressemble à de la relaxation?

La sophrologie ressemble à de la relaxation en raison de plusieurs similitudes dans leurs approches et de leurs objectifs communs en matière de bien-être mental et physique. Cependant, il est important de noter que la sophrologie est une pratique distincte qui englobe la relaxation, mais va au-delà.



"Mais moi j'ai fait une séance où j'étais allongé et on m'a détendu tout le corps".


Oui, le travail préalable en sophrologie, avant toute technique dite "intra-sophronique" (qui permet de bosser en profondeur), est de mettre la personne en état dit "sophro-liminal" ou plus simplement dit, dans un certain état de relaxation où la conscience sera plus réceptive aux informations. Ce qui va vous sembler être de la relaxation, va être un exercice de mise en condition, mais qui, en terme technique, va produire bien plus que de la relaxation. Cet exercice s'appelle "La sophronisation de base Vivantielle", il a pour but d'activer la conscience par la Vivance Phronique.

Attention, on rentre dans le dur de la sophrologie : La Vivance Phronique étant la rencontre du corps et de l'esprit dans la conscience. C'est la présence, la rencontre phénoménologique qui s'opère par la perception de la présence du corps dans la conscience. J'ai conscience que ce sont des termes compliqués à comprendre, mais cette nuance est importante. Je vous invite à vous rapprocher du sujet de la phénoménologie. La "Vivance" n'étant pas simplement du vécu, mais une expérience vécue, pourvue d'une intentionalité. Globalement on fait d'une expérience vécue, à travers un protocole précis, un ressenti dans la conscience, qui permet de vivre avec un impact positif et constructif, qui émane de l'expérience. Je vous invite à interroger un sophrologue directement, qui vous l'exprimera avec ses mots.


Mais retenez que la relaxation va vous détendre, alors que la sophrologie va vous détendre et vous amener à prendre conscience des processus de détente, tout en vous laissant percevoir, votre propre présence, dans votre conscience. C'est une connexion intense au corps. C'est au sophrologue de savoir guider cet exercice, mais souvent nous n'opérons qu'une simple relaxation, sans chercher ce processus particulier de Vivance Phronique, surtout si la personne n'a jamais fait de relaxation.



"J'ai pas compris tout ce que m'a dit de faire la sophrologue".


C'est soit qui s'y est mal pris, soit qu'il est allé trop loin d'un coup. La jargon sophrologique embrouille l'esprit des personnes, il est donc à éviter en séance. Vous n'entendrez que très peu les termes que j'ai utilisé "Vivance" "phénoménologie" "Phronique" car ce sont des sujets souvent complexes et nous nous contentons souvent de parler de "ressenti" "conscience" "relâchement", qui sont des termes qui évitent de réfléchir et de se concentrer sur la séance.


La relaxation est donc un préambule au travail sophrologique et, de plus, il peut se faire allongé, mais l'essence de la sophrologie est d'être détendu pendant qu'on est actif, donc en position assise ou debout. Les séances doivent, majoritairement se faire dans ces positions là, plutôt qu'allongé. Sauf en cas de douleur de ou pathologie chez la personne.

La relaxation ou la "sophronisation de base Vivantielle" va amener du calme intérieur, une connexion au moment présent, un lâcher-prise, du repos, etc. Tout comme la relaxation, globalement.


La relaxation n'ira pas plus loin que de la détente et tous les effets qui en découlent. La relaxation ne suffira pas à travailler une addiction, une peur, ou une préparation à un accouchement. La sophrologie se veut plus complète.




0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page