top of page
design Book

La sophrologie

Retrouvez la définition complète de la sophrologie dans mon article de blog. 

clouds%2520under%2520clear%2520blue%2520sky%2520during%2520daytime_edited_edited.jpg

LES CHAMPS D'APPLICATIONS DE LA SOPHROLOGIE

Les champs d'applications de la sophrologie sont très nombreux et on peut les diviser en 4 grands groupes. 

Gestion du quotidien
 

Gérer son stress et/ou son anxiété                Gérer ses émotions                Améliorer son sommeil et sa vitalité

Le stress ou les émotions font partie de nos vies, ils peuvent exister et être moteurs. Mais un excès de stress ou d'émotions peut déclencher des maladies ou du mal-être (on somatise). Je vous donnerai les clés pour reprendre en main ces états, souvent liés à un vécu propre à chacun. Dans le vécu du quotidien on retrouve également la fatigue physique et mentale ainsi que le sommeil. Il existe des techniques spécifiques pour les améliorer, même si la fatigue est souvent associé à un mal-être, justement. Le travail de l'un de ces points agira positivement sur tout le reste. 

Accompagnement dans la maladie
 

Le poids des traitements                L'image que l'on a de soi                Diminuer et moduler les douleurs

Souffrir physiquement et savoir que sa vie est en danger, impacte notre conscience. Il faut s'armer de patience et de beaucoup d'amour pour supporter une maladie. Il ne faut pas prendre le risque de laisser la dépression s'installer. Il faut se prendre en main et devenir acteur de son traitement et de son mode de vie. Je souffre personnellement de mucoviscidose, je suis le mieux placé pour vous accompagner et sortir de la démarche de "survie" pour trouver du bonheur authentique. Il faut apprendre à jongler entre lâcher-prise et action, entre autonomie et dépendance d'un traitement ou d'une équipe médicale. Ou encore cacher sa souffrance aux proches et l'exprimer aux bonnes personnes, au bon moment... Ainsi que s'écouter (ses désirs, son corps) et agir selon son cœur, se faire confiance. 

Comportements pathologiques
 

Les peurs, les phobies                Les addictions                Les troubles alimentaires

Approcher et apprivoiser la peur, ses effets sur le corps et le désespoir engendré par nos pulsions ou habitudes et qui semblent nous contrôler. Cela demande du temps, on peut citer la confiance en soi, l'estime de soi, revisiter son passé et ses douleurs émotionnelles, se connecter à ce qui nous rend heureux, à ce qui redonne du sens. Une peur ou une addiction est souvent au milieu d'une "toile d'araignée", c'est à dire qu'elle existe de par de nombreux facteurs. En allant identifier et travailler chaque facteur, vous pouvez vous libérer de la toile et vivre pleinement votre vie. 

Préparation à un événement

Les examens, épreuves                Les compétitions sportives                 L'accouchement

Se préparer à  un événement fort, avec tous les risques et enjeux qu'il comporte. On peut évoquer la gestion du stress, l'appréhension, la pression, la fatigue, la croyances limitantes, la connexion à son corps, ses pensées et ses gestes. Sans oublier le rôle clé de la respiration. 

DÉROULEMENT DEs SÉANCEs individuelles en sophrologie

Les séances durent 1h (certaines séances peuvent s'étendre à 1h30 sans surcoût)

Une séance de sophrologie c'est un moment d'échange afin d'identifier votre demande et d'observer comment vous fonctionnez vis à vis de votre demande. Par exemple un problème de sommeil : si vos problèmes de sommeil ne sont pas liés à des complications de santé (et qui dépendraient du domaine médical), alors ces problèmes de sommeil viennent peut-être d'un trop grand stress, d'une peur, d'un mal-être latent, de pression, etc.... En général c'est multifactoriel, cela ne dépend pas que d'une seule source.En état sophronique (que l'on peut comparer à de l'hypnose douce, vous êtes conscient) je vous apprend à vous connecter à votre corps. Se connecter à son corps c'est l'écouter, ne plus le juger, laisser les tensions sortir, lui permettre de somatiser des sensations agréables pour vous (et cesser de somatiser les tensions-douleurs qui deviennent parfois des maladies). Cela passe par un processus qui ne dépend pas du mental. Ce sont des sensations "corps-émotions" que la conscience perçoit. Au même titre que la peur crispe, tend, épuise le corps l'inverse est aussi vrai. Le corps détendu, profondément relâché et ressenti, va agir sur nos émotions.  

Comme pour un arbre, on va aller chercher par les ressentis, les racines qui vous font souffrir pour les soigner et permettre au tronc (confiance en soi, estime de soi) et aux fruits (valeurs, envies) de se développer. 

bottom of page