Rechercher

Sophrologie : Définition, origines, principes

Dernière mise à jour : 8 avr. 2021

Sôs "Harmonieux" - Phren "L'esprit" - Logos "Science"


La sophrologie est une méthode psycho-corporelle (qui emploie un ensemble de techniques qui vont à la fois agir sur le corps et sur le mental) utilisée comme technique thérapeutique, combinant des exercices qui travaillent la respiration, la décontraction musculaire, la visualisation et le ressenti corporel. Conçue par le neuropsychiatre colombien Alfonso Caycedo en 1960, la sophrologie est inspirée de techniques occidentales et orientales.


Cet entraînement psycho-physique de la conscience est également basé sur la perception positive de notre monde intérieur ainsi que sur le développement d’une relation positive avec le monde extérieur. Le but est d’amener le « sophronisant » (personne qui fait de la sophrologie) à se concentrer sur des pensées constructives et à s’en nourrir pour avancer sereinement dans la vie. Enfin, toutes ces techniques permettent de retrouver un état de bien-être et d’activer les capacités vitales propres à chacun.



SON ORIGINE

C’est à partir de 1967 que naît véritablement la sophrologie comme méthode originale. En effet, d’autres techniques comme l’hypnose Ericksonienne, la méthode Coué (pensée positive), la relaxation progressive de Jacobson (relâchement des tensions musculaires), le training autogène de Schultz (auto-relaxation par la suggestion), la phénoménologie (apprentissage du non jugement), le yoga (stimulation de la respiration et relâchement musculaire) et le zen (pratique de la méditation) viennent enrichir les bases hypnotiques de la sophrologie.

Les inspirations de la sophrologie sont donc multiples, du côté des techniques occidentales on retrouve l’hypnose ainsi que les techniques de relaxation et de suggestion positive. Et du côté oriental la méditation, le yoga et le zen. Il a fait de cette technique un véritable carrefour entre l’Orient et l’Occident. A partir de toutes ces inspirations, son fondateur a créé une méthode unique et a codifié un ensemble d’exercices de façon très claire et précise.


POURQUOI FAIRE DE LA SOPHROLOGIE? Il faut savoir que la sophrologie n’est pas une médecine, elle ne soigne pas, il s’agit plus d’un outil de développement personnel.

Chacun d'entre nous a érigé par reflexe d'autodéfense, d'autoprotection, un système de cloisonnement intérieur interdisant la liberté d'expression à telle ou telle part de soi. Nous pouvons nommer ce cloisonnement "cuirasse intérieure". Il faut savoir que cette attitude de défense est absurde et dangereuse car nous ne pouvons pas nous interdire les réactions profondes et en supprimant leur intégration consciente. Nous risquons de produire des réponses rentrées (maladies psychosomatiques) ou des réponses qui vont s'extérioriser d'une façon peu contrôlée (comportements déviés). La sophrologie va créer un dialogue intérieur, un dialogue authentique avec soi même pour harmoniser les plans physiques, psychiques et émotionnels en levant les obstacles internes freinant la communication.


La sophrologie est utilisée par de nombreux sportifs ou artistes pour mieux contrôler leur trac notamment. Mais également dans le monde professionnel afin de mieux vivre les situations de stress, comme la surcharge de travail, la perte de sens, la peur des changements organisationnels. Pour les managers, c’est un outil d’amélioration du collectif, du travail en groupe et de cohésion d’équipe. La sophrologie va également permettre à la personne de mieux vivre avec ses douleurs. Celles ci ne vont pas disparaître mais seront mieux supportées par la personne qui en souffre.

La pratique régulière de la sophrologie avec un professionnel puis de façon autonome permet ainsi à chacun d’optimiser ses capacités et son efficacité au quotidien.


Pour résumé, la sophrologie vise à :

  • Lutter contre certains troubles : du sommeil, de l’alimentation, d’addictions ;

  • Aider à gérer : le stress, les émotions, les douleurs, les crises d’angoisse, les phobies ;

  • Préparer un événement susceptible de provoquer du trac : un entretien d’embauche, un examen, un accouchement ;

  • Accompagner certains traitements face à des maladies plus lourdes.

Cette liste n’est pas exhaustive et la richesse de cette discipline permet de travailler sur n’importe quelle problématique.




24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout