top of page

Pourquoi la sophrologie ne fonctionne pas sur moi ?

Dernière mise à jour : 26 juil. 2023

Bien que la sophrologie fait ses preuves en aidant de nombreux individus à améliorer leur bien-être et leur qualité de vie, il y a parfois des personnes qui ne sentent pas ou peu d’effet lors d’une pratique.


A quoi cela peut être dû ? Est-ce psychologique ? Physiologique ? La sophrologie ne fonctionne-t-elle vraiment pas sur certaines personnes ? C’est ce que nous allons avoir à travers plusieurs points.


Il y a en effet de nombreux paramètres qui influencent le fait le fonctionnement de la sophrologie sur nous. Bien que j’estime, à titre personnel, rares, les séances où il ne se passe rien. Le fait que cela fonctionne ou agisse sur soi, dépend de plusieurs paramètres :


- D'abord, on peut parler en premier lieu de réceptivité personnelle : Chaque personne est façonnée par son vécu et ses expériences uniques. L’expérience de vie de chacun influence la réceptivité et l'efficacité de la sophrologie. Que ce soit la capacité à s’ouvrir facilement, à se laisser guider, à s’écouter ou encore de « croire » que lâcher-prise peut être dangereux pour soi ou inutile. J’ai déjà vu des personnes ne pas vouloir fermer les yeux de peur de perdre le contrôle. D'autres encore estiment que se recentrer sur soi n'est pas vraiment utile ou nécessaire dans leur vie.


- Le timing, la phase de vie : Parfois la sophrologie ne convient pas sur le moment, soit parce qu'on en ressent pas le besoin, soit parce que notre vie ne nous amène pas vers la sophrologie pour X raison. Dans le cadre d'un état de santé difficile, la personne peut, ne pas être prête ou a besoin d'une prise en charge différente. Bien que la sophrologie complémente parfaitement une psychothérapie par exemple. Si l'on ressent des douleurs physiques, la sophrologie soulage énormément et change souvent le rapport à la maladie. D'une année à l'autre, d'un jour à l'autre et même parfois d'une heure à l'autre, notre humeur affecte notre réceptivité, ce qui peut nous rendre plus imperméable à la sophrologie.


- La réceptivité aux techniques spécifiques : Nous parlons encore de réceptivité, la sophrologie propose une variété de techniques et selon qui vous êtes, vous serez plus réceptif à certains exercices que d’autres. Je cite par exemple les personnes qui ont du mal à visualiser les yeux fermés. C’est au thérapeute de le comprendre et d’adapter. Peut-être préférez vous vous évader mentalement avant de travailler sur vos problèmes ou peut-être préférez vous être en mouvement plutôt qu’immobile sur un siège. Etc. Il y a forcément des exercices qui vous vont impacter.


- L'engagement personnel : La sophrologie exige un certain niveau d'engagement et de pratique régulière pour obtenir des résultats durables. Certaines personnes peuvent être moins enclines à suivre le processus et à s'investir pleinement dans la pratique, ce qui peut influencer les effets obtenus. En effet quelqu’un qui n’accroche pas à la première séance et qui ne se sent pas motiver va perdre en intérêt et en réceptivité.


- L’alliance entre le thérapeute et son patient : L’alliance c’est le lien de confiance, le feeling entre le thérapeute et son patient, entre vous et moi. Cette alliance joue un rôle primordial dans la thérapie. On ne peut pas faire de séances efficaces si on ne s’entend pas bien avec son thérapeute. La confiance développe l’implication et accélère souvent le processus de réceptivité.


De manière théorique, la sophrologie fonctionne très bien, car elle recentre sur soi et l’humain en manque cruellement. La sophrologie est plein de ressource et si vous n’avez pas été réceptif lors d’une séance cela vient soit de thérapeute qui n’a pas su s’y prendre, soit de vous qui n’êtes pas prêt ou pas réceptif à la discipline et a ses techniques, ou encore cela est une question de timing, ce n’était pas le bon moment. Je conseillerai aux personnes d’essayer 2 sophrologues différents pour se faire une idée, mais surtout avec qui ils se sentent bien.


Pour ceux pour qui la sophrologie ne semble pas être la solution adaptée, il est recommandé d'explorer d'autres méthodes, thérapies ou approches pour trouver ce qui fonctionne le mieux pour leurs besoins spécifiques. Chaque personne est unique, et il n'y a pas de solution universelle pour atteindre le bien-être.


En conclusion, la sophrologie offre une approche individualisée qui peut varier d'une personne à l'autre en fonction d'une multitude de facteurs personnels. La prise en compte de l'expérience passée, de l'état de santé, de la réceptivité aux techniques et de l'engagement personnel est essentielle pour apprécier pleinement les avantages de cette pratique. Le plus important est d'investir dans sa santé et son bien-être, en s'appuyant sur des approches qui correspondent à ses besoins spécifiques et à ses objectifs personnels.


29 vues0 commentaire

Comments


bottom of page